Cindy Van Acker

Cindy Van Acker500De formation classique, Cindy Van Acker a d’abord dansé en Belgique au Ballet Royal de Flandres. C’est en rejoignant plus tard le Grand Théâtre de Genève qu’elle fait de la Suisse sa nouvelle résidence. Intéressée par les champs d’expérimentation qu’offre la danse contemporaine, elle devient l’interprète reconnue de chorégraphes comme Philippe Saire, Laura Tanner, Noemi Lapzeson, Estelle Héritier et Myriam Gourfink.

Elle crée ses propres pièces dès 1994 et obtient une reconnaissance internationale avec "Corps 00:00", créé en 2002. En 2003, elle crée deux autres solos, "Fractie" et "Balk 00:49". Avec "Pneuma", elle signe en 2005 sa première pièce de groupe. La même année, elle est invitée par le metteur en scène italien Romeo Castellucci à la Biennale de Venise où elle présente "Corps 00:00". En juin 2006, elle crée au Théâtre du Galpon à Genève "Puits", en collaboration avec Vincent Barras et Jacques Demierre, pièce dansée par Perrine Valli.

Invitée par Michèle Pralong et Maya Boesch lors de la saison 2006-2007 au Théâtre du Grütli à Genève, Cindy Van Acker présente un trio, "Kernel". Cette pièce est l’occasion d’une collaboration avec le finlandais Mika Vainio. Cette rencontre se prolonge en 2008 avec la création du solo "Lanx", et en 2009 avec les solos "Nixe" et "Obtus". "Obvie", "Antre" et "Nodal" complètent cette série de six solos qui sont la source d’autant de créations cinématographiques réalisées par Orsola Valenti.

En 2010, elle renouvelle sa collaboration avec le Festival Electron et Mika Vainio pour la création du solo "Monoloog".

En octobre 2011 elle crée "Diffraction", pièce pour six danseurs et une machine lumineuse.

En janvier 2012 elle conçoit avec Victor Roy le projet "Score Conductor". Il s’agit d’exposer et de matérialiser en objets visuels ses partitions chorégraphiques.

Par ailleurs, Cindy Van Acker a été responsable de la formation corporelle des futurs comédiens à la Haute Ecole de Théâtre, la Manufacture, à Lausanne de 2006 à 2010.

www.ciegreffe.org

Back to top